En premier lieu, je pars du constat que la menace a été identifié. A savoir une tentative d’agression. Et que la ou les individus face à toi sont des agresseurs avérés. 😠

En effet, analyser le contexte te permet d’agir ou de réagir pour minimiser le plus possible les risques. Ici, je vais m’attarder sur la façon de bouger pour te protéger au mieux de ton adversaire.

1 – Les mouvements du corps

Tout d’abord, il faut faire la différence entre deux termes qui peuvent prêter à confusion. Il s’agit de “mouvement” et déplacement“. Au début, je ne saisissais pas la nuance. Mais aujourd’hui, j’y arrive. Parce que je les ai traduits en décortiquant ma gestuelle. 👍

Selon Wikipédia, le mouvement est un changement de position dans l’espace du corps ou d’une partie du corps d’un être vivant. Je la remplacerai plutôt par : “un changement de position dans l’espace d’une partie du corps sans changer la position initiale des deux pieds”. Car à ce moment, on bascule dans la définition du déplacement.

D’ailleurs, ces mouvements génèrent de l’énergie que les scientifiques appellent “l’énergie cinétique“. Le déplacement est donc “le mouvement des deux pieds de l’individu”.

2 – Les déplacements vers l’avant

se défendre par des déplacements
publicdomainpictures

2.1 – La technique

Quand tu choisis d’avancer vers l’agresseur, c’est pour te confronter à lui. Tu as alors mesuré les conséquences que cela implique : combat, blessure, mort et autres. Garde à l’esprit que tu pars à l’affrontement parce que tu n’as pas pu éviter le conflit.

En outre, une fois que tu t’es mis en garde, il y a une technique à faire pour avancer vers l’individu. La voici :

  • Mets-toi en garde.
  • Déplace ton pied avant vers l'agresseur.
  • Puis déplace ton pied arrière vers l'avant pour retrouver ton équilibre.
  • Jauge alors tes déplacements en respectant une distance de sécurité par rapport à ton adversaire.

2.2 – La stratégie

Après une bonne maîtrise des déplacements vers les points cardinaux, la prochaine étape est l’élaboration de stratégies. Je t’en propose 4 :

  • Avance pour frapper : si tu ne le touches pas en allongeant ton pied , alors tu es obligé de te déplacer. Le déplacement doit être soudain et rapide. Et la frappe puissante et déterminée.
  • Frappe et avance : ici, l'agresseur est proche de toi. L'objectif est de l'éloigner avec un premier coup et de l'enchaîner après un déplacement vers l'avant.
  • Avance et frappe simultanément : là, tu réunis enchaînement et effet de surprise. Le but est de prendre le dessus et de mener le combat.
  • En infériorité numérique, tu dois prendre l'initiative d'avancer et de frapper simultanément au moins deux des agresseurs au visage ou aux parties génitales. Tu peux en frapper un et t'en servir comme bouclier contre les autres.

3 – Les déplacements vers l’arrière

3.1 – La technique

Si tu es amené à reculer, il faut t’entraîner à coordonner ta défense, ta contre-attaque et ta vision globale de la situation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Citations à méditer

La technique est la suivante :

  • Mets-toi en garde.
  • Déplace ton pied arrière vers l'arrière.
  • Ensuite, déplace ton pied avant vers l'arrière pour retrouver ton équilibre.
  • Multiplie enfin les regards vers l'agresseur et tout au tour de toi. 👁

3.2 – La stratégie

Une fois tes déplacements vers l’arrière maîtrisés, il faut réfléchir à des solutions pour prendre l’avantage sur ton agresseur. Je t’expose donc 3 stratégies à mettre en place :

  • Recule en défendant : dans ce cas, tu multiplies les défenses (déviation et blocage) dans un premier temps. Tu dois ensuite contre-attaquer le plus rapidement possible (défendre et attaquer simultanément).
  • Recule puis contre-attaque : ici, tu es sur la défensive. Tout de suite après ton blocage ou ta déviation, frappe une zone dégagée. Ex : si tu dévies son coup de poing visant ton visage, alors enchaîne avec un coup de poing dans son propre visage (zone de nouveau dégagée).
  • Défends et contre-attaque simultanément : tu as décidé de ne pas reculer et de stopper tout enchaînement. L'astuce consiste à bloquer ou dévier sa frappe tout en le cognant en même temps.

4 – Les déplacements sur les côtés

En cas d’agression, se mettre sur les côtés et se retrouver à tourner autour de l’agresseur n’est pas productif. Sauf, si tu vas sur les côtés pour le cogner dans les côtes flottantes ou sur la tempe par exemple. Dans ce cas, il y a de la cohérence.

Plus tu es loin de l’agresseur, mieux tu te portes. 🤼‍♂️

En résumé, se déplacer pour se protéger demande de bien utiliser l’espace disponible, d’avoir des mouvements synchronisés et de connaître des techniques de défense fiables.

Abonne-toi à mon blog pour recevoir avant tout le monde plein d’autres astuces pour te défendre seul.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire