Tu dois te demander de quoi je te parle ! 🤨 Il te semblait que c’était un blog sur la capacité de se défendre seul en cas d’agression, et non pas sur “comment utiliser le scan sur ton imprimante ?” 😄 Je te rassure. Tu ne t’es pas trompé de site.

En effet, je vais t’éclaircir sur ce terme un peu plus tard dans l’article. Je voulais d’abord t’informer sur le fait que scanner est une action que tout le monde réalise tous les jours. C’est aussi un acte qui peut te sauver la vie lorsqu’elle est menacée. Je t’explique donc de quoi il en retourne…

1 – Que veut dire scanner ?

Alors, la notion de “scanner” vient de la méthode d’autodéfense du Krav Maga. Il s’agit de regarder autour de toi dans le but de trouver une solution de défense face à un agresseur avéré.

Aussi, c’est observer ce qui t’entoure afin de repérer les signes avant-coureurs d’un souci potentiel. Pour ensuite, analyser la situation et enfin élaborer un plan d’action.

De plus, au quotidien, si tu prends l’habitude de regarder alors tu peux réduire quelque peu un éventuel effet de surprise d’un événement. Tu auras une meilleure attention et conscience du moment présent. Et tu pourras repérer plus facilement les issues pour t’échapper ou des objets à utiliser 🔧.

2 – Les issues de secours

Pour ce qui est des lieux pour s’échapper, cela peut concerner :

  • Un escalier au lieu de l’ascenseur : ce dernier peut tomber en panne et son espace confiné est parfait pour un agresseur. Tandis qu'avec l'escalier, tu as une liberté de mouvement.
  • Le toit d'un immeuble : ferme la porte juste après toi pour que l'assaillant ne t'attrape pas. Et appelle les secours.
  • Une fenêtre : si tu comptes sauter, vérifie la hauteur et essaye d'atterrir sur une surface molle.
  • Une trappe : tu vas t'en servir pour te cacher et sortir quelques minutes après que le danger se soit éloigné.
  • Il y a évidemment plein d'autres...

D’ailleurs, j’ai une histoire à te raconter à propos de cela. Il y a une quinzaine d’années de ça. Je devais avoir 13 ans. J’étais avec 4 amis de mon quartier. On était à quelques mètres de chez moi en train de discuter. Deux de mes amis étaient à ma hauteur et le troisième se trouvait sur son balcon.

Tout à coup, le chien du voisin, un doberman, est sorti à la hâte pour foncer droit sur nous 🐕. Pris de panique, on a commencé à s’agiter. Un de mes amis est monté sur le rebord d’un mur. Un autre est carrément monté sur les boîtes aux lettres. Moi, tremblant comme une ” feuille de vigne “, j’ai regardé aux alentours et j’y ai vu une échappatoire. Un petit espace juste à côté du chien où je suis quand même passé. Car le chemin menait à ma maison.

J’ai détalé les quelques mètres pour me réfugier 🏃‍♀️. Mais le chien ne m’a pas suivi. C’était tendu. Mon ami au balcon était mort de rire en profitant du spectacle. Et j’en rigole aujourd’hui !

3 – Les objets de défense

En outre, si les issues manquent à l’appel, alors il y a peut-être des objets dont tu peux te servir pour riposter face à la menace d’une agression. Comme les lieux de passage, ils sont nombreux :

  • Une pierre : c'est un objet fréquent en pleine nature. Si tu es adroit, lance-le sur son visage ou ses parties génitales. Ou garde-le pour le cogner.
  • Une chaise : lance-la vers lui pour te donner le temps de t'échapper. Ou sers-t'en en guise de bouclier avec les pieds de la chaise dans sa direction.
  • Du sable : envoie-le dans ses yeux et frappe-le juste après.
  • Des objets anti-agressions.

Voici donc, l’utilité de regarder ton environnement. Je te propose de faire un petit exercice. Quand tu rentres dans une pièce ou dans un lieu ouvert, amuse-toi décrire les gens et les choses autour de toi. Personnellement, je l’ai déjà fait dans la salle d’attente du dentiste. En plus, cela fait passer le temps. 😉

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *