Dans l’optique de te défendre seul, tu es sensé connaître et maîtrisé une technique de défense unique qui correspond à une attaque bien précise. De cette façon, tu ne perds pas ton temps à chercher la technique appropriée pour te défendre. La seule technique est celle que tu fais.

De plus, tu gagnes en temps et en efficacité. En cas d’agression, tu peux être frappé de plusieurs façons. Pour cet article, on va prendre l’exemple d’un individu qui t’agresse avec des attaques directes. Et avec ce qui suit, je t’explique la marche à suivre. 😉

1 – Mais, c’est quoi une attaque directe ?

Tout d’abord, je vais t’éclairer sur la notion d’attaque directe. Celle-ci est une frappe donnée avec un membre du corps et qui a une trajectoire rectiligne. Elle s’emploie avec la main (main ouverte ou poing fermé) le genou, le pied, la tête et l’avant-bras.

Généralement, tu as la possibilité de réagir à cette attaque en la déviant pour ensuite frapper le porteur du danger. A savoir, l’agresseur.

2 – Frappe de l’agresseur

2.1 – Coup de poing

Imaginons que tu fais face à un agresseur qui te met la pression pour que tu réponds à sa demande. Tout d’un coup, il s’apprête à te donner un coup de poing au visage avec sa main droite. Ainsi, ta réaction pourrait être de :

  • Regarde sa poitrine : cela te permet d'avoir une vision globale de ton adversaire et d'être en alerte dès qu'il fait un mouvement.
  • Dévie sa frappe : tu ne dois pas essayer de bloquer sa frappe. Car ce n'est pas une attaque circulaire. Contourne plutôt sa main en utilisant la pomme de ta main de gauche sur son avant-bras. Sois relâché lors de la déviation pour ensuite contracter le membre qui frappe et tes abdos.
  • Déplace-toi : dirige-toi sur ta gauche pour éviter son deuxième bras.
  • Frappe-le : donne-lui un coup avec ta main droite sur son visage.
  • Répète ton action : cogne-le 2 ou 3 fois à des zones différentes.
  • Echappe-toi : une fois que l'assaillant est maîtrisé, mieux vaut partir et quitter les lieux. Au cas où il serait à plusieurs agresseurs, par exemple.

2.2 – Coup de genou

Ici, l’agresseur est dans ton espace intime et dirige son genou gauche vers tes parties génitales. Voici la marche à suivre :

  • Regarde sa poitrine.
  • Dévie son genou : crochète son genou gauche avec les doigts de ta main gauche. Et ce, en passant par-dessus le genou et le conduisant vers ta gauche.
  • Frappe-le : donne-lui un coup avec ton poing droit en direction de son visage.
  • Continue ta riposte : enchaînes-le, par exemple, avec un coup de poing au ventre et un crochet sur ces côtes flottantes gauche. Tes frappes doivent être énergiques et impactantes pour qu'elles soient efficaces.
  • Pars : éloigne-toi de la zone de danger. 🏃‍♀️

2.3 – Coup de pied

Dans ce cas, ton adversaire cible ton ventre avec le bout de son pied droit. En ce qui me concerne, je te propose de :

  • Regarder sa poitrine.
  • Dévier son attaque : contournes sa jambe avec la partie extérieure de ton avant-bras gauche. Envoie-la vers ta droite en pivotant ton pied gauche pour amplifier ta déviation.
  • Enchaîner : donne-lui ensuite un coup de coude, toujours avec ton bras gauche. Quand il a reculé, suis-le pour le frapper au ventre.
  • S’échapper.

Au final, défendre contre une attaque directe demande d’avoir de bons réflexes, de connaître des techniques spécifiques et savoir se déplacer efficacement. Je te rappelle que je t’ai présenté des cas de figure à modifier à ta convenance.

Abonne-toi donc à mon blog pour rester connecter à mon actualité ! 👍

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *