Une fois que les secours sont arrivés, ils ont découvert l’homme inconscient. Il était malheureusement mort… ⚰

Salut ! Après avoir réussi mon défi d’écrire 1 article par jour pendant 1 mois, j’ai voulu fêter l’événement. Du coup, j’ai fait une sortie au restaurant et au cinéma avec mes amis 🍕🎦. C’était vraiment sympa ! Une semaine de pause s’est écoulé et les affaires reprennent de plus belle.

Alors, je vais revenir au début de l’histoire vraie que j’ai commencé à te raconter pour illustrer le sujet de cet article. Il s’agit donc d’un homme de 36 ans qui devait se rendre devant la justice. Car il était impliqué dans des faits de violences conjugales sur son ex-conjointe. De ce fait, il ne pouvait plus s’approcher d’elle ou de son domicile.

Toutefois, il y est quand même aller complètement saoul. Résultat, la femme a appelé la police vers 1h du matin. Ensuite, trois policiers sont arrivés. Pour tenter de le maîtriser, l’un des policiers a alors “pratiqué” un étranglement. La suite, tu la connais.

1 – Qu’est-ce qu’un étranglement ?

La technique de l'étranglement

Selon Wikipédia, un étranglement, en combat, est un une technique consistant à serrer le cou d’un adversaire afin de le soumettre ou le neutraliser. J’ajoute que c’est une technique dont les positions de contact sont variées. Ainsi, il en existe deux types : sanguin (pression sur les artères carotides) et respiratoire (force exercée sur la trachée).

2 – Les positions d’un étranglement

En cas d’agression, l’individu a le choix. Il peut t’attaquer de face, sur les côtés, et par derrière. Tu peux évidemment les exploiter pour le “calmer” et de te donner le temps de t’échapper. Il y a d’autres types d’étranglement (gogoplata, en triangle…). Mais avec ce qui suit, je te parle de ce que j’ai réalisé :

  • De face, il utilise les deux mains et aura déjà attaquer avant pour mieux t'enchaîner. Ou il t'étrangle subitement au cours d'une simple discussion par exemple. Venir de face, te dépasser pour ensuite passer un bras et le serrer avec l'autre bras est une possibilité 😮. Mais, elle semble plus rare car un peu plus compliqué.
  • Sur les côtés, si l'individu se sert que d'un bras, alors il lui sera délicat de serrer pour exercer une bonne pression. Parce que cette position ne rend pas à l'aise pour un étranglement dans les règles. Ma foi, une étreinte au niveau de la taille en venant des côtés est davantage envisageable. Il vaut donc mieux le faire avec les deux mains avec les doigts en forme de collier ou qui s'entremêlent.
  • Enfin, nous avons l'étranglement par derrière. C'est sans doute le plus dangereux des trois. Car il s'emploie en utilisant un maximum l'effet de surpris. On peut l'entreprendre avec un premier bras qui encercle le cou et la main du deuxième bras qui vient le réceptionner en clé de bras par exemple.

3 – Les répercussions

D’après des spécialistes en pédiatrie, beaucoup trop d’enfants s’exercent au fameux “jeu du foulard”. Autrement dit, un jeu où tu étrangles ton partenaire. Les conséquences sont nombreuses : difficultés à avaler, apparition d’ecchymoses, des traumatismes, perte de conscience… La prudence est donc de mise quant à l’utilisation de cette pratique ‼

Dans un prochain article, je te proposerai des solutions qui me paraissent intéressantes pour échapper à un étranglement. Et de ce fait, tu assureras ta survie. 😉N’oublie de télécharger gratuitement mon tout nouveau rapport pour te défendre face à un agresseur armé qui se trouve en fin d’article !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *