Dans tous les arts martiaux et les sports de combat, les combattants ont une posture caractéristique en guise de préparation au combat. Cette posture donne de la confiance et à un effet de dissuasion.

Par ailleurs, en self-défense, le défenseur peut se mettre en garde pour se protéger de son agresseur. La posture et la communication sont deux éléments essentiels qui ont une grande influence dans une confrontation entre l’agresseur et toi.

1 – Les deux types de posture

En premier lieu, avoir une posture de défense en cas d’agression n’est pas obligatoire. Mais, elle t’aide à aborder le combat dans de meilleures conditions.

Toutefois, ton objectif doit toujours être d’éviter le combat dans la mesure du possible. Dans une voie sans issue apparente, tu vas devoir te défendre pour te créer un chemin afin de t’échapper. Ici, le combat s’impose à toi. 🤼‍♂️

1.1 – La garde active

Comment te mettre en garde  pour te défendre ?
pxhere

La garde active est une garde visuelle, démonstrative et dissuasive. Elle montre à l’agresseur que tu es impliqué totalement dans le moment présent. Celui de la tentative d’agression.

Tu la fais en moins d’une seconde, créant ainsi un effet de surprise à ne pas négliger. On se met en garde lorsqu’un agresseur clairement défini te menace. C’est une réponse par une posture de défense.

Voici comment tu te dois t’y prendre :

  • Lève les mains au niveau du visage : tes paumes se font face.
  • Ecarte tes coudes pour créer un espace de 5 centimètres environ entre eux.
  • Mets ton pied de préférence (droitier ou gaucher) en faisant un pas vers l’avant.
  • Fais ensuite un pas vers l’avant avec ton deuxième pied en le laissant derrière avec le talon décollé.
  • Trouve ton équilibre en écartant tes pieds à ta convenance.

1.2 – La garde passive

Cependant, il existe une garde qui est davantage une posture neutre. Ce n’est pas une position de défense à proprement parlé. Car elle est non-visuelle, implicite et ordinaire. Je te parle donc de la “posture passive”. 🧘‍♀️

En fait, tu la fais tous les jours et tout naturellement. Quand tu discutes avec un ami les jambes croisés sur un transat. Tu as cette posture ! Quand tu es debout en train de regarder des feux d’artifices en famille. Tu l’as également !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La garde active [Podcast]

Ainsi, c’est l’ensemble des postures que tu prends au quotidien. Pour l’agresseur, cela peut donner l’impression que tu ne fais à lui. L’idée est de créer l’illusion que tu es une victime potentielle. Mais en vrai, tu es prêt à réagir dès qu’il fera un geste hostile.

De ce fait, l’effet de surprise sera amplifié. Un expert utilisera évidemment les deux postures. Mais pour un débutant, je conseille de s’éloigner de l’agresseur ou d’avoir une posture active. Pour cela, il faudra au préalable qu’il travaille sur son langage corporel et sa communication verbale.

2 – Développer sa communication

Quand j’étais au lycée, mon professeur de communication m’avait appris deux choses que j’ai retenues tout particulièrement :

  • 93 % de notre communication est non-verbale : 55 % par le corps et 38 % par la voix.
  • 7 % de notre communication est verbale : ce sont donc les mots que nous prononçons.

En outre, je remercie infiniment ce professeur 🙏. Car ce sont deux informations capitales pour avoir de meilleures relations avec autrui.

2.1 – La communication non-verbale

Est-ce que tu connais la série Lie to me ? C’est une série télévisée américaine dont le héros trouve les coupables d’un meurtre en détectant leurs mensonges par le langage non-verbal. Jette un coup d’œil à la bande-annonce si tu veux :

communication non-verbale

Cette série est basée sur les travaux de Paul Ekman. Ce consultant pour le FBI et la CIA a établi la liste des 7 émotions universelles : la joie, la tristesse, la peur, la colère, le dégoût, la surprise et le mépris.

D’autre part, il y a aussi la tenue vestimentaire, la démarche, le débit de parole et tout un ensemble d’éléments à forte influence. Face à un agresseur, il est primordial de ne pas paraître pour une victime potentielle.

C’est pourquoi, je te propose :

  • D’avoir un faciès neutre : filme-toi ou regarde-toi dans un miroir pour t’entraîner.
  • De marcher en s’affirmant : le dos bien droit avec des pas naturels.

De plus, en public, se mettre en garde peut informer les gens que quelque chose d’inhabituel se passe.

2.2 – La communication verbale

La communication ou langage verbale est donc les mots que nous disons. En cas d’agression, tu peux réagir par la parole. Et ce, de plusieurs manières :

  • Reformuler la demande de l’agresseur : cela te laisse le temps de t’échapper ou de le frapper pendant que tu parles.
  • Demander de l’aide : désigne quelqu’un en public en le pointant du doigt.

En définitive, ton langage verbal et non-verbal sont clairement des alliés déterminants pour ta survie en cas d’agression.

Essaye la posture de la garde passive pour voir ce que ça donne.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Comment te mettre en garde pour te défendre ?

    1. David Belleau says:

      Pas forcément. Mais il est vrai que cela demande de la mise en pratique (ex: être observateur de tout ce qui nous entoure).

      Répondre
  1. Yanis says:

    Génial ! Merci pour cet article très complet, maintenant je me sens prêt à affronter n’importe qui (ou presque 🙂

    Répondre
    1. David Belleau says:

      WOUAH ! Mais avant de les affronter, il faudrait connaître quelques techniques de défense. 👍

      Répondre

Laisser un commentaire