Tout d’abord, je t’explique, dans un précédent article, comment te mettre en garde lors d’une tentative d’agression ? Si tu ne l’as pas encore lu, je t’invite à le faire avant de poursuivre la lecture de celui-ci.

Donc, lors d’un conflit avec quelqu’un, se mettre en garde est très utile. Notamment pour se préparer à un éventuel combat et pour produire un effet de dissuasion. Mais tu dois considérer un point capital dans ta position de défense. C’est évidemment, la “main de garde” 🖐. Elle est un des éléments essentiels dans l’optique de te défendre seul. Je t’explique pourquoi…

1 – Qu’est-ce que la main de garde ?

Je définirais la main de garde comme ceci : “c’est la main qui sert à la fois à défendre et à attaquer dans un combat au corps-à-corps”. Elle s’utilise, généralement, lors d’une position de garde active. Mais peut s’employer dans une posture passive. Toujours dans le but de créer un effet de surpris pour notre agresseur.

Ainsi, elle a des utilités multiples et bien spécifiques. C’est-à-dire à chaque attaque adverse. Une technique de défense pour une attaque ! 💪 Information utile : la main de garde ne concerne pas que la “main” à proprement dit. En fait, elle désigne tout le bras. Car on peut se défendre et attaquer avec toutes les parties de ce membre.

2 – Bloquer une attaque

En premier lieu, la main de garde peut bloquer une attaque. Plus précisément, une “attaque circulaire“. A savoir, le mouvement d’une frappe qui vient des côtés, du bas (uppercut, par exemple) ou du haut.

Le blocage se fait donc avec l’avant-bras uniquement. Avec la main, tu risques une fracture ‼. Pour ma part, je connais 2 types de façons de bloquer un coup adverse. Les voici.

2.1 – Le blocage défensive

La technique est la suivante :

  • Mets-toi en garde active.
  • Regarde la poitrine de l'agresseur : cela te permet d'avoir une vue d'ensemble pour voir bouger son corps le plus tôt possible. Ne te focalise pas sur sa poitrine non plus. C'est juste ton point de repère.
  • Tout en regardant sa poitrine, envoie ton avant-bras vers sa frappe circulaire : tu dois être déterminé à stopper son coup. Ton avant-bras et tes abdos sont alors contractés au moment de l'impact. Puis se relâchent.
  • Toute de suite après, tu t'éloignes de lui d'au moins 3 mètres : ici, tu as été surpris par son attaque. Du coup, tu fais l'essentiel en le bloquant et en reculant pour te préparer à son retour.

2.2 – Le blocage offensive

Pour la deuxième technique de blocage, dite offensive, tu dois :

  • Te mettre en garde : dans ce cas, tu es en alerte et prêt à riposter.
  • Regarder sa poitrine.
  • Bloquer son coup et le frapper simultanément : tu bloques avec explosivité et dureté. En même temps, tu le cognes au visage ou parties génitales.
  • Le suivre pour l'enchaîner : une fois qu'il recule à cause de ta frappe, tu le suis rapidement pour le frapper à nouveau.

3 – Dévier une attaque

Autre cas de figure, la main de garde te sert également à dévier une “attaque directe“. En d’autres termes, une frappe avec une trajectoire rectiligne. Cela suggère un coup de poing, de pied, de genoux ou le tranchant (l’avant-bras vers le cou de l’adversaire).

En outre, je vais te présenter 3 exemples de déviation avec des parties différentes du bras.

3.1 – La pomme de la main

Ton adversaire te donne un coup de poing au visage avec la main gauche. Ta réaction sera de :

  • Regarder sa poitrine.
  • Dévier le coup avec la main : déjà en garde, tu dévies son avant-bras avec ta main droite. Rajoute un relâchement de ton corps et aucune contraction.
  • Se déplacer sur le côté opposé : va vers la droite où il n'y a pas son deuxième bras près à t'attaquer.
  • Le frapper au visage avec la main ouverte ou le poing fermé.
  • L'enchaîner : une fois qu'il est diminué, échappe-toi vers un lieu sécurisé (domicile, commissariat...). 🚔

3.2 – L’avant-bras

Là, l’agresseur vise ton ventre avec un coup de poing droit :

  • Regarde sa poitrine.
  • Dévie son avant-bras : avec ton avant-bras gauche, tu contournes son coup tout en éloignant ton ventre. Et ce, pour accentuer ta défense.
  • Rapproche-toi de lui : fais un déplacement vers l'avant en maintenant le bras que tu as dévié à l'aide de ta main gauche.
  • Frappe-le au visage ou au ventre.
  • Cogne-le à nouveau et pars de la zone de danger.

3.3 – Les doigts

Comment te défendre avec ta main de garde ?
Pixnio

Dernier exemple, l’assaillant veut t’asséner un coup de pied droit :

  • Regarde sa poitrine.
  • Dévie sa jambe : crochète sa jambe avec les doigts collés de ta main droite en l'accompagnant sur ta droite.
  • Riposte : lâches sa jambe et frappe-le simultanément. Tu peux aussi tirer sa jambe vers l'arrière ou lui faire un croc en jambe.
  • Echappe-toi quand il est maîtrisé en regardant sa position.

Voilà ! Je compte sur toi pour tester toutes ces mises en situation en les décortiquant geste par geste. Seul ou en binôme, c’est comme tu veux. Dis-moi également en commentaires, si tu t’en es sorti ! 😉

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Comment te défendre avec ta main de garde ?

  1. Harmonie des corps says:

    Il doit falloir quand même beaucoup pratiquer pour arriver à ce moment de stress, d’avoir suffisamment d’esprit pour utiliser avec réussite la technique. Mais déjà la connaitre est un pas pour avancer, c’est évident.

    Répondre
    1. David Belleau says:

      Effectivement, il faut de la pratique et de l’entraînement pour arriver à un résultat probant. Mais c’est le cas pour toute nouvelle activité. Je propose des techniques accessibles à tout un chacun avec une maîtrise correcte entre plusieurs mois et une année.

      Je suis totalement d’accord avec ta dernière phrase. 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *