Sur ce podcast, je te propose des actions à mettre en place pour te défère d’un agresseur. 😉

Clique sur “Play” pour l’écouter ou fais un clique droit puis clique sur “télécharger” pour le recevoir directement sur ton appareil (par exemple pour l’écouter sur ton smartphone).

Comment réagir face à un agresseur ? [Podcast]
needpix

Transcription texte

Bonjour et bienvenue dans ce nouvel podcast du blog Se défendre soi-même. Je suis David Belleau et aujourd’hui, je vais vous donner des actions à mettre en place face à un agresseur.

Ces actions seront mises en place étape par étape, en crescendo, mais, bien évidemment, on doit s’adapter en fonction de la situation.

Rester calme

Si tu subis une agression, la première chose à faire est évidemment de te calmer. Je sais que ça peut-être une situation inédite de se faire agresser, mais reste maître de tes émotions, d’être calme, de respirer et de relâcher ses muscles. Au préalable, l’idée est de méditer, de faire du sport, d’avoir des pensées positives tous les jours (ou régulièrement), ce qui favorisera une meilleure maîtrise. Donc la première chose à faire, c’est de maîtriser ses émotions et de rester calme, pour mieux réagir.

Gagner du temps

La deuxième chose à faire est, si c’est possible, de discuter avec l’agresseur. Par exemple, s’il a une doléance ou qu’il te demande ton sac, tu peux éventuellement essayer de reformuler sa demande ou lui demander de la reformuler lui-même pour te donner le temps d’agir. Ça peut peut-être créer un effet de surprise et c’est alors que tu peux enchaîner et le frapper sans qu’il ne s’y attende. Il y a de grandes chances que cela fonctionne, car cette action devient difficile à contrecarrer.

Observer son environnement

L’idée aussi c’est d’observer ton environnement, c’est-à-dire d’analyser, de porter attention à ce qui t’entoure, puis de trouver une solution pour te sortir de là. Une des solutions pourrait être de demander à un passant de venir t’aider à te sortir de cette situation délicate. Tu peux aussi parler à haute voix et peut-être même crier pour attirer l’attention, et même surprendre l’agresseur. Tu peux aussi utiliser un objet pour te défendre (un objet qui traîne par exemple, une pierre, etc.).

Si tu te fais agresser à la plage, tu peux utiliser du sable pour le lancer dans les yeux de l’agresseur ou encore, lui envoyer une canette et ensuite enchaîner et le frapper ! Tous ces moyens peuvent créer un effet de surprise et maximiser tes chances de t’échapper. Tu peux même utiliser tes clés pour te défendre, c’est aussi une possibilité qui n’est pas à exclure, ou alors, si tu es dans un endroit fermé, tu peux utiliser une chaise, t’échapper par une fenêtre, par une porte, etc.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  8 erreurs à éviter face à un agresseur

Il faut observer autour de toi pour trouver une solution. Bien écouter, bien observer, bien regarder pour avoir des détails, pour bien voir ce que tu peux faire à ce moment-là. Tu peux évidemment le faire au préalable, de façon naturelle : quand tu entres dans une pièce, tu analyses naturellement le lieu, les gens, la manière dont ils bougent lorsqu’une personne entre dans une pièce.

Utiliser une arme de défense

Ensuite, tu peux utiliser une arme de défense. Il peut s’agir d’un spray au poivre que tu vaporises dans les yeux de l’agresseur ou d’un Taser. Ce ne sont que des exemples, car il y en a beaucoup d’autres, mais la chose à prendre en compte c’est la législation, c’est-à-dire qu’il faut que tu aies une autorisation de détenir et même de porter ces armes de défense, qui sont de catégorie D.

L’important, c’est de te renseigner avant de te procurer ces armes-là. Ce serait dommage que tu te sois défendu, mais qu’en fin de compte, tu doives répondre de tes actes devant la justice parce que tu n’avais pas l’autorisation de porter ces armes. Ce serait vraiment trop bête…

Utiliser ton corps

Une dernière possibilité serait d’utiliser les armes naturelles que tu possèdes, c’est-à-dire : tes mains, tes pieds, ta tête et tes fesses. En ce qui concerne tes mains, tu peux évidemment donner un coup de poing ou utiliser tes coudes. Quant aux pieds, tu pourrais peut-être utiliser tes genoux ou ta voûte plantaire.

Tu peux aussi utiliser ta tête pour viser le nez de l’agresseur ou même son ventre. Pourquoi le nez et pourquoi pas tête contre tête ? Parce que ça te ferait mal également, ce qui ne serait pas très productif… Vise le nez de l’agresseur pour que cela lui fasse mal à lui, mais pas à toi ! 😉

Quand je parle d’utiliser tes fesses, c’est plutôt dans le cas où l’agresseur est derrière toi et qu’il t’étreint. Tu peux, de façon spontanée, et toujours afin de créer un effet de surprise, faire comme si tu t’asseyais avec force pour le frapper au niveau des parties génitales, ce qui l’éloignera probablement de toi. Ça te donnera alors la possibilité de te libérer et de te retourner rapidement pour lui faire face. Tu pourras alors, soit continuer à te défendre, soit t’échapper, mais il faut le faire rapidement, spontanément, pour maximiser l’efficacité de cette technique.

Pour conclure, j’ai envie de te dire : sois serein et confiant face à ce genre de situation, même si elle est inédite. Elle survient rarement, mais l’idée, c’est d’être prévenu et d’être vigilant, tout en restant naturel !

Je te propose de faire un petit tour sur mon blog Se défendre soi-même ou tu trouveras d’autres conseils de ce type. Je te dis : à bientôt !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “Comment réagir face à un agresseur ? [Podcast]

  1. Aline says:

    Merci David pour ces conseils ! J’imagine qu’essayer de visualiser de temps en temps ce que tu proposes permet d’être un peu plus préparé et moins surpris le jour où cela nous arrive. Comme un entraînement de l’esprit pour se conditionner par exemple à avoir le réflexe de discuter avec l’agresseur, c’est une chose à laquelle j’ai déjà pensé car ce n’est pas la première chose que l’agresseur s’attend à voir…

    Répondre
    1. David Belleau says:

      Oui, exactement ! C’est “un entraînement de l’esprit” que tu peux faire au quotidien et de façon naturelle.

      Répondre

Laisser un commentaire