Une attitude, un geste, une parole peuvent être interpréter différemment par les gens autour de nous. Les conventions sociales ou les tendances du moment influent aussi sur les réactions de chacun. Les objets que l’on possède par exemple.

Parfois, un malentendu peut t’exposer à un danger sur ta personne. Et à d’autres moments, tu es en difficulté sans même l’avoir demandé. Heureusement, il existe des astuces à utiliser pour se prémunir de ces risques.

La sécurité avant tout

Comment minimiser les risques d'une agression ?
une famille en sécurité

Pour éviter de s’exposer à une éventuelle agression, nous devons éviter de nous retrouver dans des situations à risque. Il est conseillé de ne pas porter d’objet de valeur quand tu es seul dans un lieu sombre.

    Du moins, qu’il ne soit pas à la vue de tous. Le caché. Cela n’empêche pas d’emporter. Ton compagnon serait déçu si tu ne portes pas le pendentif en forme de colombe qu’il t’a offert ! Non ? Oui, je le pense aussi. 😉

    Si possible, on se déplace en groupe, au moins à deux. Cette manœuvre peut avoir un effet de dissuasion. Si vous n’êtes pas accompagné, faites-en sorte d’attendre ou de vous déplacer dans un lieu fréquenté et suffisamment éclairé. Fais du covoiturage.

L’environnement est ton ami

    Quand tu rentres dans une pièce, prends l’habitude de repérer les issues de secours. Comme une fenêtre, une porte ou un escalier qui mène à un toit. Ça ne doit pas être un réflexe ou une obsession. Parce qu’au final, tu risques de devenir paranoïaque. Ce serait terrible d’être déjà affaibli mentalement au même moment où tu te fais agresser. L’agresseur n’en demande pas tant !

    L’idée est d’observer autour soi de la façon la plus naturelle possible. De voir toute l’environnement qui se présente à toi. C’est-à-dire, les personnes, leur nombre, leur description, les objets. Tout ! Encore un fois, cela doit être fait naturellement, calmement.

Se faire agresser n’est pas inévitable !

    Se faire agresser n’est en aucune manière une fatalité. Il n’est pas écrit dans le marbre que tel jour, telle heure, telle façon et tel lieu… tu te feras attaquer. Ce n’est pas vrai et ce ne sera jamais le cas. Tu dois penser que cela peut arriver, mais que cela peut ne pas arriver aussi.

    Si tu t’es déjà fait agresser, tu as peut-être pris un long moment avant de surmonter cet épisode tragique. Tu as peut-être pris moins de temps pour cela ou alors tu ne t’en es jamais remis. C’est normal et compréhensible.

Que faire après s’être fait agresser ?

Sans avoir été agressé, mon regard et mon analyse sur le sujet me permettent de te donner des éléments que tu peux prendre en compte :

  • Porte plaine dans un commissariat de police le plus tôt possible.
  • Partager ton histoire à tes proches ou à un spécialiste.
  • Change-toi les idées en t'obligeant à sortir en groupe ou à te consacrer à tes hobbies. 🏄‍♂️
  • Tu es toujours en vie : la chance de profiter de ta famille et de tes amis existent encore. C’est un peu une seconde vie qui s’offre à toi.
  • Dites-toi que c’est une revanche face à votre agresseur : il t'a attaqué, il a réussi son agression, mais il ne t'a pas vaincu. Non ! Sur ce point, il n’a pas réussi. Il a échoué.
  • Pense positif : cela fera une grande différence.

En somme, tu dois trouver un équilibre entre ton besoin de sérénité et ton besoin de sécurité. Pour cela, fais ce que tu aimes tout en étant prêt à toutes éventualités.

Peux-tu me dire si tu as des astuces pour éviter des situations à risque pour toi et ton entourage ? Réponds-moi dans les commentaires.

Article similaire : 8 erreurs à éviter face à un agresseur

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *