Je pars du principe que tu as fait en sorte d’éviter les situations dangereuses (quartiers chauds, individus louches…). Et que tu t’es déplacé en groupe, dans des lieux publics sans porter d’objets pouvant attirer l’attention facilement.

Malgré tout, tu as fini par te retrouver en face d’une personne malveillant qui te veut du mal. On peut prendre toutes les précautions que l’on veut. Mais les choses ne se passent jamais comme prévu. C’est la vie ! 😌

La situation est ce qu’elle est. Il faudra donc que tu t’adaptes. Et vite ! Je te donne justement des conseils pour réagir de la meilleure façon possible dans une tentative d’agression et ce par le dialogue.

Maîtriser ses émotions

Comment dialoguer avec un agresseur ?
pxhere

Tout d’abord, il faut prendre conscience qu’une agression est une expérience pénible à vivre. Je ne me suis pas fait agresser à proprement parler. Mais les multiples témoignages des victimes suscitent beaucoup d’émotions. Leur propos et leur attitudes prouvent que l’acte est fort et mémorable.

    J'ai pratiqué la self-défense, je me suis documenté sur Internet, en lisant des livres et en échangeant avec autrui. Cela m'a donné une idée du contexte d'une agression par des mises en situation pour approcher au mieux de la réalité. J'ai pris des coups au visage, aux parties génitales et au ventre.
    J'ai également réalisé des simulations d'étranglement, d'agressions au sol ou de défense face à plusieurs agresseurs. Pendant 3 ans, des astuces et des techniques pour me défendre seul m'ont été donné. Le chemin est encore long pour que je sois paré à la plupart des éventualités. Mais justement, je compte évoluer avec toi. "Pas à pas". 
  Si tu es d'accord bien sûr pour me suivre dans cette aventure. Avec pour objectif de développer ta capacité à te défendre par toi-même en cas d'agression.

Pour une meilleure maîtrise émotionnelle, je te conseille de :

  • Rester calme et relâcher les muscles de ton corps : pratique la méditation pour t'y imprégner. Les scientifiques expliquent qu'elle renforce l'attention et régulent les émotions. 👍
  • Gérer ton stress : par exemple, fais du sport et dors en heures suffisantes.
  • Regarder autour de toi : la solution pour s'en sortir y est peut-être.

Reformuler sa demande

Une fois que tu es devenu maître de tes émotions, tu prends conscience des choses que tu peux entreprendre. Ici, l’agresseur commence ces revendications. Comme : “File-moi ton portable !” ou “Tu es sexy ma jolie. Où vas-tu habillé comme ça ?”.

Dans ce cas, tu lui demandes de reformuler sa question. Essaye : ” Comment ? Que voulez-vous ?” ou “Excuse-moi, je suis dur d’oreille. Pouvez-vous répéter ?” C’est évidemment un stratagème de ta part pour te donner le temps de réagir.

Par la technique de la reformulation, tu te donnes des possibilités de riposter :

  • En plein milieu d'une phrase, frappe l'agresseur au visage, à la poitrine ou aux parties génitales. Si l'agresseur est une femme, la frappe aux parties est envisageable. Cela la fera moins mal, mais la douleur sera quand même présente.
  • S'il a une arme à feu, frappe-le en saisissant l'arme pendant que tu lui parles puis désarme-le. Si tu sais te défendre évidemment. Auquel cas, coopère avec lui.
  • Dans la discussion, échappe-toi d'un coup dans un lieu public et sécurisé. Pour cela, il ne faut pas qu'il soit armé et tu repères les lieux au préalable. C'est pour gagner du temps et réagir efficacement. 🕥

Demander de l’aide

Comment dialoguer avec un agresseur ?
pxhere

Une tentative d’agression qui se déroule dans un lieu reculé, sombre et sans issue, laisse peu de chance à la victime une quelconque sollicitation. L’agresseur, lui, se sent comme un poisson dans l’eau. Tandis que la scène se passe dans une rue noire de monde et en plein journée.

Ce n’est pas la même chose. Dans cette scène, tu pourrais interpeller un passant dans la foule en le désignant du doigt. En disant : “Eh vous ? Vous avec le sac à dos bleu ? Aidez-moi, s’il-vous-plaît ?”.

De cette façon, tu “responsabilises” le passant dans la situation. C’est-à-dire que tu l’obliges à venir ton porté secours. Et il y a de grandes chances qu’il le fasse. Parce que les gens le regardent. Et s’il ne le fait pas, c’est la non-assistance à personne en danger.

Parler à haute voix

Autre manœuvre à faire. Ce serait de reformuler sa demande en élevant la voix ou de crier tout simplement. Quand les gens sont en danger, ils ont tendance à crier par réflexe. Ce n’est donc pas compliquer à réaliser.

Parler fort subitement provoque un effet de surprise dont tu peux profiter pour t’extirper de l’emprise de l’agresseur.

Si tu as aimé cet article, je te propose de t’abonner à mon blog pour être l’un des premiers recevoir les prochains. ✍

Article similaire : Les différents types d’agresseur

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *