Avant tout, je t’informe que la déviation se réalise uniquement sur les attaques directes. En plus de dévier, tu as la possibilité de faire une esquive et reculer aussitôt pour être plus en sécurité.

Cependant, si l’agresseur est trop proche de toi, l’esquive ne fonctionnera pas. Et il te touchera quand même. C’est pour cela que la déviation est plus sûre à défaut d’être loin de lui et s’échapper dès le départ. Aussi, j’ai appris plusieurs techniques de déviation dont je t’en fais part avec ce qui suit. 👇

1- A l’aide de ta main

Notre main est une formidable arme de défense que tu peux utiliser dans la plupart des oppositions physiques. Je te propose 4 techniques de défense destinées à dévier une attaque directe d’un agresseur.

1.1 – Déviation + déplacement

  • Sois calme et relâche tes muscles afin de maîtriser tes émotions.
  • Regarde la poitrine de l’agresseur pour avoir une vue globale du moindre de ces mouvements.
  • Dévie sa frappe avec la pomme de ta main. Au moment de l’impact, ta main doit être ferme avec une opposition véritable à sa frappe.
  • Déplace-toi sur le côté mort. C’est-à-dire le côté où il n’y a pas de danger imminent ou potentiel. Ici, le danger est le deuxième bras de l’agresseur.
  • Frappe-le au visage ou à la poitrine avec ta main ouverte ou ton poing fermé.
  • Echappe-toi une fois qu’il est maîtrisé. 🏃‍♀️

1.2 – Déviation + contre-attaque directe

  • Reste calme et relâches tes muscles.
  • Regarde sa poitrine.
  • Dévie son coup avec la pomme de ta main.
  • Frappe-le directement au visage ou aux parties génitales sans te déplacer. Ta frappe est sensée être explosive et déterminée. Tu peux le toucher plusieurs fois et à des zones différentes. L’idée est de le frapper suffisamment de fois afin d’avoir un moment pour t’échapper.
  • Quitte la zone de danger.

1.3 – Déviation en rebond

Comment dévier les attaques d'un agresseur ?
flickr
  • Tu es calme avec toutes tes muscles totalement relâchés.
  • Regarde sa poitrine sans la fixer. Si non, tu risques de te faire frapper par surpris.
  • Sur place, dévie son coup direct avec la pomme de ta main.
  • Fais rebondir ta main sur le bras qui t’attaque.
  • Dirige-la directement sur le visage de l’assaillant soit en laissant ta main ouverte ou en fermant ton poing.
  • Enchaîne tes coups si cela est nécessaire.
  • Pars enfin dans un lieu sécurisé. Ton domicile par exemple. 🏡

1. 4 – Déviation crochetée

  • Tu gères ton stress avec une sérénité dans ton attitude.
  • Observe sa poitrine.
  • Dévie son coup en le crochetant avec tes doigts qui prennent la forme des griffes d’un animal sauvage. Pour que cela soit plus clair, pense à un râteau qui balaye les feuilles mortes dans un jardin.
  • Frappe-le ensuite sur une zone sensible : les yeux, la mâchoire, la gorge, le plexus…
  • Echappe-toi dès que tu as en l’occasion.

De plus, cette technique marche également si l’assaillant te donne un coup de pied direct.

2 – Utilise ton avant-bras

Deuxièmement, tu as tes avant-bras en guise de protection additionné à ta défense de corps. Donc, la technique est la suivante :

  • Calme-toi et relâche-toi. Tu dois avoir ces deux attitudes dès que l’agresseur avéré est dans ton champs de vision.
  • Aie un œil sur sa poitrine. 👁
  • L’agresseur tente un coup de couteau dans ton ventre. Dévie son bras qui tient le couteau avec ton avant-bras qui va passer devant ton ventre. Ton avant-bras va en quelque sorte balayer le bras armé pour que ton ventre ne soit plus une cible.
  • Simultanément, fais une défense de corps en éloignant ton ventre par mesure de sécurité.
  • Frappe-le avec détermination pour rester en vie.
  • Cours te mettre à l’abri.

3 – Lève ta jambe

Pour ce qui est de la défense en déviation avec la jambe, voici la technique :

  • Sois calme et détendu.
  • Regarde la poitrine de ton adversaire.
  • Celui-ci t’assène un coup de pied direct. Comme pour l’avant-bras, fais passer ta jambe devant la deuxième tout en balayant sa jambe.
  • Ensuite, 2 possibilités : soit tu enchaînes avec un coup de pied direct avec le bout des pieds dans son ventre ou dans ses parties génitales. Sans poser ta jambe. Soit tu la poses pour avancer vers lui et le cogner. Mais je pense que le premier choix est meilleur. Car en lui donnant un coup, tu l’affaiblis facilitant ainsi ton enchaînement ou ton échappatoire. Alors que dans le deuxième cas, tu as seulement dévié son attaque. Lui, il est toujours en pleine possession de ces moyens.
  • Une fois qu’il n’est plus une menace, quitte les lieux.

En définitive, j’espère t’avoir suffisamment éclairé sur les cas de déviation d’une attaque directe. Je t’incite aussi à tester ces techniques à la maison. 😉

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *