Voici 8 choses que je te conseille de ne pas faire en cas de tentative d’agression au couteau. Je les tous expérimenter lors de mes mises en situation réelle de menace (couteau factice !). Evidemment, je te propose à chaque fois une solution qui me paraît plausible. 😉

1 – Paniquer

8 erreurs à éviter face à une menace au couteau

En premier lieu, je ne vais te dire de ne pas stresser. Car cela est totalement humain d’être perturbé par une menace au couteau. J’imagine que tu n’as pas un couteau en face de toi tous les jours de la semaine. Mais ta réaction ne doit pas être trop visible par l’agresseur. La sueur sur ton front, les tremblements ou le cœur qui bat plus vite en sont des exemples.

Face à cela, la méditation, le sport ou positiver ton quotidien semblent parfait pour le stress.

2 – Faire des gestes inutiles

Ce que j’appelle des gestes inutiles sont des “mouvements parasites“. Qui comme son nom l’indique, vont gêner l’agresseur. Gêner dans le sens, qu’il se sentira menacer par toi. Du coup, il peut se servir de son couteau plus tôt que prévu. La situation a donc été aggravé. Ces mouvements supposent un nez gratté, un toussotement ou un cri de surpris.

Toutefois, ce sont des réactions normales mais que tu peux contrôler par l’entraînement. Dans ta vie de tous les jours, habitue-toi à maîtriser ta gestuelle lors de situations stressantes 🤸‍♂️. Comme une dispute ou une mauvaise nouvelle apprise.

3 – Se concentrer sur le couteau

A vouloir te focaliser sur le couteau, tu risques de te prendre une gifle, un coup de poing dans le visage ou un coup de pied au genou. Le danger numéro 1 est l’agresseur. Le danger numéro 2 est le couteau. Mais comme le couteau se trouve entre l’agresseur et toi, tu dois d’abord t’occuper de l’arme blanche. Et ensuite, tu fais face à l’agresseur.

Dans ce cas, éloignes le couteau avec la pomme de ta main d’un coup sec. Et frappe l’assaillant dans l’une des 7 zones sensibles du corps humain. Et enfin, échappe-toi.

4 – Utiliser un objet

Etant donné que l’agresseur armé est suffisamment proche de toi, tu n’as pas le temps et l’espace nécessaire pour récupérer un quelconque objet. A moins d’être Flash ou Lucky Luke, il va toucher bien avant.

Personnellement, je pense que je reste attentif jusqu’à ce qu’un moment d’inattention de l’individu arrive. Après, je le surprends en éloignant le couteau ou en saisissant son bras. Mais si je sens que ma tentative a de grandes chances d’échouer, alors je me contente d’obéir.

5 – Reculer

De même que reculer n’est pas une option à prendre dès le début. Le bras de l’agresseur qui tient le couteau est plus léger que ton corps. Donc, il est plus rapide que ton déplacement vers l’arrière. Il l’aura largement le temps de te couper la peau 🔪.

Ainsi, je préconise t’attendre le moment opportun afin de reculer et t’échapper. Et s’il t’attaque directement, alors défend-toi 🤜.

6 – Se figer

Etre figer signifie, ici, soit que l’on a peur de se faire cogner ou de se faire couper. Au point de ne pas bouger d’un centimètre. Là encore, cela est compréhensible. Soit, que l’on préfère s’abstenir de se déplacer par mesure de précaution. Là, l’attitude est adéquate.

Par ailleurs, il existe une façon de venir à bout d’un moment terrible comme une menace au couteau. D’après une équipe scientifique australienne, il est possible de faire oublier des traumatismes à une victime en recalibrant son cerveau. Mais, il y a un risque que les souvenirs réapparaissent ‼

L’idée est de prendre conscience de cette situation inconfortable pour ensuite te défendre en utilisant tes armes naturelles.

7 – Regarder ailleurs

8 erreurs à éviter face à une menace au couteau
publicdomainepictures

Habituellement, je te conseille d’observer ton environnement pour une meilleure appréhension d’un événement à venir. Pour une fois, il faut que tu restes concentrer sur la situation de crise. A savoir, une tentative d’agression au couteau. Le danger est trop proche et pressant pour ne pas s’en soucier. En regardant ailleurs, tu montres un manque d’intérêt pour l’agresseur. Cela peut l’énerver. Ce que tu dois justement éviter.

C’est pourquoi, je t’incite à vivre ce moment présent dans le but d’être prêt à réagir convenablement.

8 – Fermer ta bouche

Dernière erreur que je pense que tu dois éviter. Te taire ! Si l’assaillant de te demande d’ambler de ne pas parler, alors exécutes toi évidemment. Cela est beaucoup plus sage et intelligent.

Sinon, tu peux tenter de parler avec l’agresseur.

Dis-moi en commentaire ce que tu penses de ces erreurs à éviter. 👍

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *